Un grand changement!
19.01.2022 temps: 0 minutes

Un grand changement!

Ouvrir son propre cabinet dentaire! Réussites, conseils et pièges

Ouvrir son propre cabinet est souvent le premier pas des dentistes vers l'indépendance. De nombreuses incertitudes sont alors mises en évidence. C'est pourquoi Denteo a interviewé des client·e·s sur leur processus de création d'entreprise.

Ils nous parlent de leur motivation et de leur vision, de leurs défis et de leurs succès. Et ils racontent ce qu'ils feraient différemment avec le recul.

Andrea Zimmermann et Adrian Cano Züri Zahni



Andrea Zimmermann et Adrian Cano ont ouvert le cabinet Züri Zahni en 2018. Ils n'avaient alors que 35 ans. Mais cette voie était la seule qui leur paraissait juste.

La création d'une nouvelle entreprise peut être risquée. Pourquoi était-ce la bonne décision pour vous?

L'ouverture d'un nouveau cabinet semble être un risque au premier abord, oui. Mais plus nous avancions dans la planification, plus la peur s'estompait. Nous avons réalisé que de nombreux domaines d'un cabinet ne pouvaient être développés que progressivement. Tout ne doit pas être parfait dès le début. C'est ainsi que nous avons découvert étape par étape l'avantage d'ouvrir un nouveau cabinet.

De quel avantage s'agit-il concrètement?

Eh bien, que l'on peut apporter sa touche personnelle au cabinet. Et ainsi atteindre les bon·ne·s patient·e·s. Celles et ceux qui conviennent aux dentistes et au cabinet.

Et quels obstacles avez-vous dû surmonter?

L'un des grands défis a été de trouver le bon réseau. Sans expérience ni comparaison, il est difficile de mener des négociations. Nous avons ainsi commis quelques erreurs avec des revendeurs et revendeuses, et des partenaires. Cela nous a demandé de l'énergie. Mais cela en vaut la peine si, au final, tout est parfait.

Avez-vous des conseils à donner à d'autres créateurs et créatrices?

Hmm... Oui. Trouvez des partenaires. Se battre seul·e est difficile. La responsabilité que l'on porte peut être écrasante. À deux, on peut discuter des problèmes et évaluer les risques de manière critique. Et mieux célébrer les réussites.

C'est également logique d'un point de vue économique. Les frais peuvent être partagés. Les personnes qui travaillent seules et qui ont leur propre cabinet nous semblent être un modèle en voie de disparition. Pour réussir ensemble, il faut toutefois une base stable. Il faut pouvoir parler ouvertement de sujets sensibles, y compris de l'argent. Sinon, des problèmes surviennent rapidement dans la relation commerciale.

Qu'est-ce qui vous a finalement permis de réussir?

Nous avons eu une bonne part de chance. Il n'existe certainement pas de clé du succès, de stratégie ou de théorie tirée d'un manuel qui puisse être simplement reprise. Il est préférable de trouver les bons éléments pour soi-même et former une solution complète.

Il faut s'y tenir. L'ouverture d'un cabinet demande beaucoup d'énergie, de patience et de temps. Et en même temps, on vit au rythme du projet. C'est un processus d'apprentissage permanent.

Manuela et Marcel Soares da Silva Mundwerkstatt



Manuela et Marcel Soares da Silva se sont également lancés dans l'aventure de l'indépendance. En 2019, ils ont créé Mundwerkstatt à Küssnacht am Rigi.

Comment avez-vous procédé pour la création?

Lorsque nous avons pris la décision d'ouvrir notre propre cabinet, nous avons d'abord étudié les statistiques et réalisé une analyse de marché. Où se trouvent les patient·e·s potentiel·le·s? Quels sont les principaux réseaux de transport à proximité? Il fallait répondre à ces questions.

Nous n'avons pas pour autant oublié notre exigence d'un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Nous avons donc opté pour une commune en plein essor, bienveillante et où l'on se sent bien.

Dans un second temps, nous nous sommes mis à la recherche d'un emplacement concret. Heureusement, nous avons trouvé assez rapidement des locaux adaptés et dotés d'une infrastructure judicieuse.

À quoi avez-vous accordé une importance particulière lors de la création de votre entreprise?

Nous avons décidé de développer nous-mêmes un concept de cabinet créatif. Nous nous sommes orientés vers un travail efficace. L'objectif était de trouver l'essence de chaque étape de travail, de rationaliser les processus et de construire sur cette base.

Concrètement, nous avons par exemple réfléchi précisément à l'emplacement du cube de radiologie afin d'avoir une double utilisation avec l'espace d'information. Ainsi, le processus de travail n'est pas perturbé et des opérations intuitives sont possibles.

La question de l'informatique était également centrale. Quelle est l'infrastructure nécessaire? Avons-nous vraiment besoin d'un serveur coûteux? C'est sur ces questions que Denteo est finalement intervenu. Pour garantir un flux de travail entièrement numérisé, le logiciel correspond parfaitement à notre profil.

Quelle est la plus grande leçon que vous avez tirée de ce processus?

Au début, nous n'osions pas prendre nos distances par rapport aux opinions des expert·e·s. Mais nous nous sommes peu à peu rendu compte que tout ne devait pas être compliqué. C'est ainsi que nous avons fini par incarner notre nouveau rôle.

Dans quels cas déconseilleriez-vous de créer une entreprise?

Si l'on veut juste gagner de l'argent. Ou si l'on crée une entreprise simplement pour en être le ou la propriétaire. Cela n'a pas de sens.

Pour réussir, il faut avoir une idée concrète du nouveau cabinet. Ou du moins, il faut savoir ce que l'on ne veut vraiment pas. On pourra ainsi toujours se référer à une idée de base et atteindre efficacement son objectif.

Quel est le secret de votre réussite personnelle?

C'est l'énergie que l'on met chaque jour dans son cabinet qui fait le succès au bout du compte. Les patient·e·s le ressentent. Mais il ne faut pas sous-estimer l'effort que représente la gestion de son propre cabinet. Et il faut avoir le courage de renoncer aux vieux concepts. Rien n'est impossible.

Check-list pour les créateurs et créatrices

L'ouverture d'un cabinet est un parcours difficile. Et il diffère pour chaque nouveau ou nouvelle propriétaire. Néanmoins, il existe des points de convergence. Des questions à se poser au bon moment. Nous avons rassemblé dans une check-list les points les plus importants qui doivent être clarifiés lors de l'ouverture d'un cabinet.

Cela en vaut la peine!

Les créateurs et créatrices engagé·e·s de Züri Zahni et de Mundwerkstatt montrent par exemple comment une bonne expérience pour les patient·e·s, un concept clair et des processus intelligents peuvent mener à des cabinets dentaires performants. C'est là que les fonctions de Denteo entrent en jeu.

Si vous êtes sur le point d'ouvrir votre cabinet et que vous cherchez un logiciel vraiment adapté, nous serions ravis de vous présenter personnellement les avantages de Denteo.

Les avantages à ouvrir son cabinet avec Denteo

  • Pas de coûts élevés au départ
  • Aucun serveur n'est nécessaire
  • Logiciel intuitif pour votre équipe
  • Réservation en ligne avant l'ouverture
  • Libre choix des équipements